Des groupes d’athlètes et des organisations antidopage s’unissent pour réclamer des réformes supplémentaires de l’AMA

(Ottawa, Ontario – le 11 novembre 2020) – Des représentants des athlètes de 14 pays se sont joints à 14 organisations nationales antidopage (ONAD) pour demander une réforme importante de l’Agence mondiale antidopage (AMA). Nous avons déjà présenté des propositions officielles de changement à maintes reprises à titre individuel. À présent, nous sommes rassemblés pour mieux nous faire entendre et réclamer une plus grande indépendance, transparence et responsabilité de l’AMA. Nous réaffirmons la nécessité de renforcer les droits de la personne et d’éliminer les conflits d’intérêts dans le système antidopage.

Les principaux intervenants de l’AMA s’unissent pour demander à nouveau une réforme significative de l’organisation. Bien que les athlètes subissent tous les contrôles du dopage et que les ONAD en réalisent la majorité, nous ne sommes pas représentés de façon adéquate dans la structure de gouvernance de l’AMA ou le processus de révision de celle-ci. Même si l’AMA affirme que sa priorité est de mobiliser les athlètes et d’accroître leur influence, elle ne leur accorde pas une place suffisante.

Nous bénéficierions tous d’une AMA plus forte et efficace qui bâtit un lien de confiance avec les athlètes et remplit sa mission comme il se doit. La réputation de l'AMA ne peut être renforcée que si des réformes significatives qui accordent une place essentielle aux représentants indépendants des athlètes et d'ONAD dans la gouvernance mondiale de l'antidopage sont mises en place.

--30--

Ce communiqué de presse est publié par les groupes d’athlètes et les dirigeants d’organisations nationales antidopage suivants.

Athlètes et groupes d’athlètes : Canada (AthlètesCAN), Athleten Deutschland, Athletics Association, Autriche, Australie (Sport Integrity Australia Athlete Advisory Group), Danemark (Commission des athlètes du CNO), États-Unis (United States Olympic and Paralympic Committee Athletes Advisory Council), France (Comité des athlètes de l’AFLD), Global Athlete, Irlande (Commission des athlètes du CNO), Norvège (Commission des athlètes du CNO), Pays-Bas (Commission des athlètes du CNO), Royaume-Uni (British Athletes Commission) et Royaume-Uni (Commission des athlètes de l'UKAD).

Dirigeants et directeurs d’organisations nationales antidopage : Allemagne, Australie, Autriche, Canada, Danemark, États-Unis, Finlande, France, Irlande, Lettonie, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège et Royaume-Uni. 

À propos du CCES

Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les communautés et notre pays. Le CCES reconnaît être subventionné en partie par le gouvernement du Canada. Nous nous engageons à bâtir un sport meilleur en travaillant en collaboration en vue d’activer un système sportif axé sur des valeurs et des principes; de protéger le sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces contraires à l’éthique; et de faire la promotion d’un sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

Renseignements :

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
[email protected]

See Also...

Solidaires des athlètes, les dirigeants des organismes antidopage réclament une réforme plus profonde et rapide à l’AMA

(Ottawa, Ontario – le 3 septembre 2020) – Lors d’une réunion virtuelle en deux parties, tenue cette semaine à l’occasion du quatrième anniversaire de la Déclaration de Copenhague, publiée dans la...

Les dirigeants d’ONAD tiennent une réunion prometteuse avec le futur président de l’AMA

Les dirigeants d’organisations nationales antidopage (ONAD) se félicitent de l'engagement du Ministre Witold Bańka à agir en faveur d'un sport propre et à renforcer la voix des sportifs,...