Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques

Qu’est-ce qu’une AUT?

Les athlètes peuvent être malades ou se trouver dans une condition nécessitant l’utilisation de médicaments particuliers. Si la médication qu’un athlète est appelé à prendre peut figurer sur la Liste des interdictions de l’Agence mondiale antidopage, une Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) peut permettre à un athlète de prendre la médication nécessaire.

L’athlète ne se voit pas accorder automatiquement une autorisation; il doit vérifier les responsabilités particulières relatives à leur sport, niveau de compétition, et traitement médical.

Qui devrait appliquer pour une AUT?

Les athlètes qui sont assujettis à des contrôles antidopage doivent être conscients des règles et des exigences d'AUT qui leur sont applicables. Ces règles et exigences varient en fonction de l'athlète et détermineront quand et à quelle organisation un athlète doit soumettre une demande d'AUT. Vérifie tes exigences maintenant

Dans quelles circonstances une demande d’AUT est-elle approuvée?

Une demande d’AUT ne sera considérée par le CCES que dans les circonstances suivantes :

  • l’athlète subirait un préjudice de santé significatif si la substance ou la méthode interdite n’était pas administrée dans le cadre de la prise en charge d’un état pathologique aigu ou chronique;
  • l’usage thérapeutique de la substance ou de la méthode interdite ne devra produire aucune amélioration de la performance autre que celle attribuable au retour à un état de santé normal après le traitement d’un état pathologique avéré; et
  • il ne doit pas exister d’alternative thérapeutique autorisée pouvant se substituer à la substance ou à la méthode normalement interdite.

À titre d’exemples :

  • l’insuline pour le traitement du diabète de type 1 (insulino-dépendant);
  • un inhalant béta-2 agoniste, tel que la terbutaline, pour le traitement de l’asthme; et
  • le méthylphénidate pour le traitement du TDA ou du TDAH.
Que faut-il faire pour demander une AUT?

Consultez l’Assistant exemption médicale pour connaître les exigences liées à l’obtention d’une exemption médicale et pour télécharger le formulaire de demande d’exemption s’il y a lieu.

Renseignements additionnels :

  • L’examen d’une demande d’AUT complète peut prendre au minimum 21 jours.
  • Le CCES communiquera avec l’athlète pour l’informer de la décision rendue relativement à sa demande, ou si d’autres renseignements s’avèrent nécessaires.
  • Tous les frais médicaux engagés pour l’achèvement de la demande d’AUT ou des enquêtes supplémentaires, des examens ou des examens par imagerie sont de la responsabilité de l’athlète.
  • Le CCES accusera réception de votre demande d’AUT par courriel dans les deux jours ouvrables. Si vous ne recevez pas de confirmation de réception dans ce laps de temps, veuillez communiquer avec ce dernier.
  • Les demandes incomplètes seront retournées et devront être soumises à nouveau avec plus de renseignements.
  • Conserver une copie de votre formulaire de demande et de votre dossier médical pour vos dossiers.
En quoi consiste une AUT rétroactive?

Les athlètes qui participent à des compétitions nationales mais qui ne font pas partie du GCE ou du GNA du CCES, ne sont pas dans l’obligation de faire approuver une demande d’AUT avant d’utiliser une substance interdite. Ils doivent plutôt suivre un processus de demande d’AUT rétroactive pour faire approuver et permettre l’utilisation des médicaments interdits pour des raisons thérapeutiques.

Le CCES lance un processus de demande d’AUT rétroactive après qu’un athlète a subi un contrôle du dopage et que son échantillon a révélé la présence d’une substance interdite. Le CCES communiquera alors avec l’athlète par le biais de son organisme de sport afin de déterminer si la substance a été utilisée dans le cadre d’un plan de traitement médical ou non. Dans l’affirmative, l’athlète devra demander à son médecin de remplir et de soumettre un formulaire de demande d’AUT et le dossier appuyant son historique médical aux CCES.

La demande d’AUT soumise au CCES doit comprendre un dossier médical qui satisfait aux certaines conditions.

Si un athlète est ajouté au GCE ou au GNA du CCES ou au GCE de sa FI ou s’il participe à un événement international, il doit s’assurer de satisfaire toutes exigences additionnelles propres aux AUT imposées par le CCES ou sa FI.

Que faut-il faire dans le cas d’une urgence ou d’un traitement aigu?

Votre santé et votre sécurité sont prioritaires. Les décisions concernant votre plan de traitement devraient être prises en collaboration avec votre médecin. Une fois votre traitement déterminé, consultez l’Assistant exemption médicale pour connaître les exigences liées à l’obtention d’une exemption médicale et pour télécharger le formulaire de demande d’exemption s’il y a lieu.

Que dois-je faire si je subis une opération?

Avant l’opération, demandez à votre médecin de vous fournir la liste des médicaments qui seront utilisés. Ensuite, consultez l’Assistant exemption médicale pour connaître les exigences liées à l’obtention d’une exemption médicale et pour télécharger le formulaire de demande d’exemption s’il y a lieu.

Combien de temps mon AUT est-elle valide?

Quand le CCES accorde une AUT, elle est valide pendant la durée du traitement prescrit par le médecin, jusqu’à un maximum de quatre ans. C’est votre responsabilité de savoir quand votre AUT expire et d’en demander le renouvellement avant qu’elle prenne fin, au besoin.

Que devrais-je faire si mon niveau de compétition change?

Le CCES accorde une AUT selon les règles propres aux AUTs du Programme canadien antidopage 2015, qui est uniquement valide au Canada, à moins qu’il en soit stipulé autrement dans les règles antidopage de votre FI. Si, à tout moment, vous êtes intégré dans le GCE de votre FI ou que vous prenez part à une compétition internationale, vous devez satisfaire aux exigences propres aux AUT de votre FI. Vous devriez communiquer avec le CCES pour déterminer si l’AUT du CCES est valide pour une compétition internationale.

Pour plus de renseignements sur les AUTs :