DRO Global : la Nouvelle-Zélande se joint au réseau

(Ottawa, Ontario – le 20 novembre 2019) – Le réseau international d’organisations antidopage derrière DRO Global a accordé à Drug-Free Sport New Zealand une licence à la plateforme gratuite, grâce à laquelle les athlètes peuvent aisément et à tout moment connaître quels ingrédients figurent sur la Liste des interdictions de l’Agence mondiale antidopage. Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) salue l’arrivée de ce septième pays adhérent.

Désormais, les athlètes néo-zélandais pourront établir si un médicament approuvé par le gouvernement ou un ingrédient acheté au pays est interdit en compétition ou en tout temps. Les athlètes et le personnel d’encadrement de partout dans le monde sont également en mesure de se renseigner sur les médicaments achetés en Australie, au Canada, au Japon, au Royaume-Uni, en Suisse et aux États-Unis.

« Au Canada, les athlètes et les médecins du sport comptent sur DRO Global pour s’assurer de bien interpréter la Liste des interdictions, explique Paul Melia, président-directeur général du CCES. Mais le sport d’élite est une affaire internationale, et nos équipes doivent s’assurer d’avoir en tout lieu un portrait clair de la situation. Offrant maintenant de l’information sur les marques vendues dans sept pays, DRO Global porte mieux que jamais son nom. »

Depuis son lancement en 2009, la plateforme est devenue une ressource de plus en plus complète pour les athlètes. Grâce à l’ajout constant de partenaires et de titulaires de licence, ce sont plus 3 400 ingrédients et 68 000 marques de médicaments qui y sont maintenant recensés. On y trouve des médicaments de marque et génériques sur ordonnance et en vente libre, dont ceux dont la vente est approuvée par les organismes de réglementation gouvernementaux de chaque pays membre du réseau. En 2018, les athlètes, le personnel d’encadrement et d’autres usagers ont fait plus de 1,6 million de recherches sur Global DRO.

Drug-Free Sport New Zealand est le troisième titulaire d’une licence DRO Global, emboîtant le pas aux agences antidopage du Japon (2013) et de l’Australie (2016). La bonne marche de la plateforme est assurée par un partenariat d’agences antidopage, dont celles du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni et de la Suisse.

Visitez le site DROGlobal.com.

À propos du CCES

Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les communautés et notre pays. Le CCES reconnaît être subventionné en partie par le gouvernement du Canada. Nous nous engageons à bâtir un sport meilleur en travaillant en collaboration en vue d’activer un système sportif axé sur des valeurs et des principes; de protéger le sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces contraires à l’éthique; et de faire la promotion d’un sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

-- 30 --

Renseignements :

Ben Lungo
Agent des communications
+1 613-521-3340 poste 3282
[email protected]