Le CCES conclut la première phase de la révision du Code mondial antidopage 2021

(Ottawa, Ontario – 11 avril 2018) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) a remis à l’Agence mondiale antidopage (AMA), à sa demande, les commentaires des intervenants sondés à l’occasion de la première phase de la révision du Code mondial antidopage 2021.

Le CCES a sondé l’opinion des intervenants dans le cadre de cinq ateliers interactifs fort courus à travers le Canada et d’un questionnaire distribué au sein de la communauté sportive. Le CCES tient à remercier celle-ci pour sa contribution à la première phase de la révision du Code 2021 et est reconnaissant envers tous ceux qui sont engagés dans la lutte mondiale contre le dopage.

Chaque réponse et commentaire a été analysé et pris en considération dans la rédaction du rapport canadien soumis à l’AMA le 29 mars dernier. Vous pouvez télécharger le rapport soumis en cliquant sur le lien suivant :

Ceci conclut la première phase de consultation sur la révision du Code 2021. L’AMA publiera tous les commentaires des intervenants sur son site Web. La deuxième phase de consultation débutera en juin 2018. Le CCES fournira alors de plus amples renseignements sur la possibilité de commenter une première version annotée du Code 2021. Les nouvelles versions du Code et du Programme canadien antidopage (PCA) entreront en vigueur en janvier 2021.

Le Code mondial antidopage est le document de base qui harmonise les politiques, règles et règlements antidopage des organisations sportives et des autorités publiques du monde entier. Il s’agit d’un document évolutif qui est revu par voie de consultation tous les six ans.

À propos du CCES

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît la contribution financière du gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

--30--

Renseignements :

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
[email protected]