Recommandations d’experts pour freiner la manipulation de matchs au Canada

(Ottawa, Ontario – le 2 octobre 2019) Un symposium de deux jours tenu en avril a connu aujourd’hui son aboutissement avec la publication d’un livre blanc présentant cinq recommandations pour contrer la manipulation de matchs au Canada. Ce document décrit des stratégies qui ont fait leurs preuves ailleurs, puis s’en inspire pour proposer un processus en cinq étapes adapté à notre contexte. En plus de sa publication auprès du public et de la communauté sportive, le nouveau ministre des Sports recevra un exemplaire du livre blanc pour examen des recommandations.

« Le trucage de matchs menace bel et bien la sécurité des athlètes, souligne Ashley LaBrie, directrice générale d’AthlètesCAN. Ça a cours chez nous, et il faut l’exposer au grand jour. Les athlètes sont prêts à jouer un rôle central dans l’élaboration de lois et de politiques afin de s’y attaquer dès maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. »

La première des recommandations porte sur la création d’une commission fédérale, mandatée pour étudier le problème et établir un plan d’action. S’inscrivant dans le cadre de cette commission, les quatre autres recommandations sont des mesures concrètes prenant appui sur le travail accompli par les experts de l’intégrité et les dirigeants sportifs durant le symposium d’avril.

Coprésenté par McLaren Global Sport Solutions (MGSS) et le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES), le Symposium sur la manipulation de matchs et les paris sportifs 2019 a réuni plus de 100 délégués nationaux et internationaux provenant des milieux sportif, juridique et universitaire, d’organismes de réglementation et des forces de l’ordre.

« Le trucage de matchs est une menace existentielle pour le sport, explique Declan Hill, animateur du symposium et journaliste d’enquête. Il peut complètement détruire la crédibilité d’une ligue. Or, il est possible de le prévenir dans 90 % des cas. Les Canadiens doivent agir pour protéger notre sport. »

Télécharger le livre blanc et son résumé.

À propos du CCES​

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît la contribution financière du gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

À propos de MGSS

Société d’experts-conseils spécialisée dans le sport, MGSS conseille les organismes qui souhaitent se doter d’une infrastructure de gestion de pointe. Elle leur permet de réduire les risques associés à l’éthique et à la gouvernance, en les aidant à protéger et à renforcer leur marque, à composer avec des enjeux complexes d’éthique, de gouvernance et d’intégrité, et à prendre des décisions d’affaires stratégiques.

--30--

Renseignements :

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca