Le CCES et la Fédération internationale d’haltérophilie s’associent pour lutter contre le dopage

(Ottawa, Ontario – 25 avril 2018) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) est fier d’annoncer la conclusion d’une nouvelle entente avec la Fédération internationale d’haltérophilie (IWF). Cette collaboration permettra au CCES de veiller à la conformité des informations sur la localisation des athlètes, d’élaborer un plan de répartition des contrôles avec le comité antidopage de l’IWF, de mettre ce plan en œuvre et d’organiser tous les contrôles hors compétition.

« Le CCES est fier de l’engagement pris par l’IWF pour un sport propre, affirme Paul Melia, président-directeur général du CCES. Nous avons hâte de travailler avec l’IWF à l’élaboration d’un programme de contrôles rigoureux et à la promotion du sport propre en haltérophilie. »

« La décision de confier les éléments clés des opérations antidopage de l’IWF à un tiers de confiance montre encore une fois jusqu’où l’IWF est prête à aller pour respecter son engagement de protéger les athlètes propres. Cette collaboration avec le CCES fait partie des recommandations de la commission antidopage indépendante qui a fait un examen de l’haltérophilie l’année dernière. Je pense que nous pouvons être très fiers de la manière dont l’IWF a adopté les recommandations de la commission et nous nous réjouissons d’une collaboration fructueuse avec le CCES », affirme Tamas Ajan, président de l’IWF.

 « Le CCES est très content de collaborer avec l’IWF. Les partenariats sont un excellent moyen d’intensifier nos efforts et de mettre en commun notre savoir et nos expertises », ajoute M. Melia. 

À propos de l’IWF

L’IWF a pour vision de promouvoir l’haltérophilie en tant que sport fondamental et d’en favoriser le développement, la santé et l’unité dans l’intérêt de tous les intervenants et pratiquants. L’IWF est un organisme sans but lucratif permanent regroupant 192 fédérations nationales réparties sur cinq continents. Fondée en 1905, l’IWF est l’une des plus anciennes fédérations internationales de sport et l’organisme international qui régit l’haltérophilie.

À propos du CCES

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît la contribution financière du gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

-- 30 --

Renseignements :

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
CCES
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca

Lilla Rozgonyi
Directrice des communications et du marketing
IWF
+41 21 588 0672
lilla.rozgonyi@iwfnet.net