Invitation à un webinaire : Les conséquences des règlements de World Athletics pour les athlètes féminines ayant une différence du développement sexuel

(Ottawa, Ontario – le 4 février 2020) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) présente un webinaire sur les conséquences des règlements de World Athletics (anciennement l’IAAF) pour les athlètes féminines ayant une différence du développement sexuel en athlétisme. Le webinaire traitera aussi plus largement des répercussions pour les athlètes féminines, tous sports confondus.

Le panel d’experts sera composé de Jennifer Birch-Jones, éducatrice 2SLGBTQI+, de Madeleine Pape, olympienne et éducatrice australienne, de la Dre Phathokuhle Zondi, médecin du sport et de l’exercice en Afrique du Sud, et de Dasha Peregoudova, présidente d’AthlètesCAN.

À propos des panélistes

Jennifer Birch-Jones (cisgenre) est la responsable du programme d’inclusion sportive LGBTQI2S+ de l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique (ACAFS). Auteure de Montrer le chemin : Travailler avec des athlètes et des entraîneurs LGBT de l’ACAFS et coauteure du Guide sur l’inclusion des participants transgenres, Jennifer est aussi membre fondatrice du groupe de travail sur l’inclusion LGBTQI2S+ dans le sport. Elle a donné des ateliers, des webinaires et des présentations sur l’inclusion LGBTQI2S+ dans le sport un peu partout au Canada. 

Madeleine Pape a obtenu son doctorat en sociologie de l’Université du Wisconsin à Madison en 2019. Elle est actuellement stagiaire postdoctorale à la Faculté de sociologie de l’Université Northwestern dans le cadre du programme Science and Human Culture. Elle étudie les débats autour de la réglementation de l’admissibilité des athlètes féminines du point de vue scientifique et des droits de la personne, ainsi que l’égalité des sexes dans les sports olympiques. Madeleine a représenté l’Australie en athlétisme aux Jeux olympiques de Beijing 2008. Elle est ancienne championne d’Australie et des Jeux universitaires mondiaux au 800 m. Lors du Championnat du monde 2009, Madeleine a affronté l’athlète sudafricaine Caster Semenya.

La Dre Phathokuhle Zondi est médecin du sport et de l’exercice ayant un parcours en médecine clinique, gestion et gouvernance. Elle est directrice générale de l’Institut des sciences du sport de l’Afrique du Sud et ancienne présidente de l’Association sudafricaine de médecine sportive. En février 2019, la Dre Zondi était à la tête de l’équipe d’experts d’Athletics South Africa qui s’opposait devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) au projet de règlement de World Athletics sur la qualification dans la catégorie féminine.

Dasha Peregoudova est avocate plaidante en droit du travail et de l’emploi chez Aird & Berlis à Toronto. Ancienne athlète de l’équipe nationale de taekwondo et double championne panaméricaine, elle est actuellement présidente d’AthlètesCAN, l’association des athlètes des équipes nationales canadiennes. Elle a été l’ombudsman d’Équipe Canada aux Jeux panaméricains de Lima et le sera de nouveau aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. 

À propos du CCES

Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les communautés et notre pays. Le CCES reconnaît être subventionné en partie par le gouvernement du Canada. Nous nous engageons à bâtir un sport meilleur en travaillant en collaboration en vue d’activer un système sportif axé sur des valeurs et des principes; de protéger le sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces contraires à l’éthique; et de faire la promotion d’un sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.
 

Renseignements :

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca