Registre des risques

Le registre des risques pour le sport canadien contient de nombreux exemples de risque et est mis à jour après chaque atelier de gestion du risque. Les risques et leurs solutions sont présentés en façon générique et anonyme, dans le but de fournir l’intuition utile pour aider les chefs de file sportifs a penser d’une manière différente au sujet des risques qui les causent à passer des nuits blanches.

Faiblesse de la gouvernance et du fonctionnement du conseil d’administration

Le risque :

Le risque d’une structure de gouvernance faible au niveau du conseil d’administration.

Solutions :

  • Mettre sur pied un processus formalisé de formation et d'évaluation des membres du conseil d'administration.
  • Réviser la structure des comités relevant du conseil d'administration pour s'assurer de leur alignement au plan stratégique.
  • Identifier un processus de sélection des membres du conseil d'adminsitration qui reflète la vision, la mission et les valeurs de l'organisation.
  • Identifier les leaders possibles ayant les compétences et l'expertise visées à titre de membres du conseil d'administration.
  • Entreprendre régulièrement un examen de l’environnement ou une analyse FFMP (Forces/Faiblesses/Menaces/Possibilités) afin d’observer la situation et de planifier en vue de prévenir les risques.
  • Élaborer un manuel de gouvernance qui décrit les politiques et les procédures en place, ainsi que les descriptions de poste pertinentes comportant une autorité exécutive.
  • Élaborer un plan de relève pour le conseil d'administration, le personnel de direction et les principaux bénévoles.
  • Élaborer un plan de communications afin de montrer clairement comment le conseil d'administration prend les décisions.
  • Utiliser les principales valeurs organisationnelles pour rehausser le processus de prise de décision (approche Gestion par les valeurs).
  • Envisager l’adhésion au programme Club Excellence (www.clubexcellence.com) pour améliorer les activités du club et la formation du personnel.

Manque de planification stratégique

Le risque :

Faire défaut d’utilliser la planification stratégique à son plein avantage.

Solutions :

  • Élaborer un plan de communications tant pour le conseil d’administration que pour les membres.
  • Intégrer des éléments stratégiques prioritaires au plan de fonctionnement.
  • Utiliser le plan stratégique comme un guide au moment d’évaluer la faisabilité de nouveaux projets.
  • Entreprendre régulièrement un examen de l’environnement afin d’observer la situation et de planifier en vue de prévenir les risques. 

Manque de processus internes

Le risque :

Les procédures opérationnelles ne sont pas complètement élaborées, cohérentes ou encore ne correspondent pas aux exigences juridiques minimales.

Solutions :

  • Établir un calendrier de révision de tous les processus internes.
  • Mettre sur pied un groupe de travail avec l'aide d'un consultant externe.
  • Élaborer à l'intention du personnel un manuel de procédures opérationnelles standardisées (POS).
  • Élaborer un protocole et une politique en matière de gestion de la propriété intellectuelle.
  • Intégrer les normes d'Imagine Canada.
  • Effectuer une analyse de risque au moment de déroger des activités ou procédures normales. 
  • Utiliser les valeurs organisationnelles au moment de prendre des décisions.
  • Établir des descriptions de poste et un organigramme clairs pour accroître la confiance.
  • S'assurer que toute l'information organisationnelle est en sécurité et qu'une sauvegarde est effectuée régulièrement.
  • Tenir régulièrement des réunions avec tout le personnel  pour faire part des mises à jour et répondre aux questions.
  • Avoir accès aux mots de passe pour le cas où un accès d'urgence serait nécessaire.
  • Mettre sur pied un comité pour identifier les possibilités.
  • Identifier les écarts en examinant ce qui se fait actuellement à travers la lunette du sport pour le développement.

Manque de profondeur et d'équilibre de la performance du sport dans l'ensemble du pays

Le risque :

Que le sport manque d'équilibre et de profondeur dans l'ensemble du pays. Un petit nombre de clubs dominent en termes de performance et les OPS font preuve de niveaux très variables en termes de capacité à développer le sport.

Solutions :

  • Conclure des protocoles d'entente avec les OPS dans le but d'identifier des rôles et des responsabilités spécifiques en matière de développement du sport. Ceux-ci peuvent être sur mesure sur la base de la capacité de l'OPS.
  • Offrir au club des gratifications – mise de fonds initiale, subventions de développement, appariement de subventions, prix, reconnaissance. 
  • Cibler des clubs spécifiques pour un soutien accru (financier, administratif, leadership). 
  • Envisager d'organiser les services et les ressources humaines de l'ONS par région afin de maximiser le leadership, la capacité et le soutien pour les OPS et les clubs (cela pourrait être particulièrement bénéfique pour le Canada de l'Atlantique). 
  • Posséder un solide leadership technique au bureau national et s'engager à partager l'information et à soutenir les efforts des OPS dans le domaine technique. 
  • Élaborer un programme de type certification pour les gestionnaires de club, comme partie intégrante d'une programme de type Club Excellence afin de rehausser la capacité du club. 
  • Inclure un module de gestion de club dans le Programme national de certification des entraîneurs.
  • Aligner les épreuves de championnat en fonction des principes du DLTA.
  • Varier les lieux des championnats majeurs afin d'améliorer leur accessibilité et d'accroître leur visibilité.
  • Utiliser les médias sociaux pour stimuler l'enthousiasme autour du sport ou d'une manifestation sportive.
  • Réorganiser les OPS en associations régionales afin de mettre en commun les ressources et offrir un meilleur entraînement à tous les athlètes partout au pays.
  • Tenir des réunions régulières avec les d.g. des OPS.
  • Envisager de simplifier le DLTA en mettant l'accent sur l'utilisateur final.