Substances et méthodes interdites

Lisez la Liste des interdictions pour plus de renseignements.

Substances interdites en tout temps, en et hors compétition

Substances non approuvées (S0)

Toute substance pharmacologique non incluse dans une section de la Liste ci-dessous et qui n’est pas actuellement approuvée pour l’administration humaine par une autorité gouvernementale réglementaire de la santé (par ex. médicaments en développement préclinique ou clinique ou qui ne sont plus disponibles, médicaments à façon, substances approuvées seulement pour usage vétérinaire) est interdite en permanence.

Agents anabolisants (S1)

Cette classe de substances englobe les stéroïdes anabolisants androgènes tels que la nandrolone, la testostérone et l’androstènedione. Elle comprend également d’autres agents anabolisants tels que le clenbutérol et les modulateurs sélectifs des récepteurs aux androgènes (SARMs).

Hormones peptidiques, facteurs de croissance, substances apparentées et mimétiques (S2)

Cette classe englobe des substances comme l’EPO, la gonadotrophine chorionique (CG) et l’hormone lutéinisante (LH) chez l'athlète de sexe masculin, l’hormone de croissance, et stabilisateurs de facteurs inductibles par l’hypoxie (HIF) et activateurs du HIF par ex. xénon et argon.

Béta-2 agonistes (S3)

Certains béta-2 agonistes sont souvent prescrits pour le traitement de l’asthme et sont interdits dans le sport. Le béta-2 agoniste terbutaline, lorsqu’il est utilisé par inhalation, nécessite une exemption médicale

Les bêta-2 agonistes administrés par toute autre voie sont interdits dans le sport et requièrent une exemption médicale.

Modulateurs hormonaux et métaboliques (S4)

Ces médicaments interfèrent avec les œstrogènes ou hormones féminines et sont souvent utilisés dans le traitement du cancer. Le tamoxifène et le clomifène sont des exemples de médicaments inclus dans cette classe qui est répartie en cinq sous-classes : inhibiteurs d'aromatase, modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM), autres substances anti-œstrogéniques, agents modificateurs de(s) la fonction(s) de la myostatine and modulateurs métaboliques.

Diurétiques et autres agents masquants (S5)

Les agents masquants sont interdits, y compris la desmopressine et les succédanés de plasma. Les diurétiques interdits comprennent l’hydrochlorothiazide et le triamtérène mais non  la drospérinone, et l’administration topique de dorzolamide.

Rappel! L’usage en compétition, et hors compétition si applicable, de toute quantité d’une substance étant soumise à un niveau seuil (c’est-à-dire formotérol, salbutamol, cathine, éphédrine, méthyléphédrine et pseudoéphédrine) conjointement avec un diurétique ou un autre agent masquant, requiert une exemption médicale spécifique pour cette substance, outre celle obtenue pour le diurétique ou un autre agent masquant. 

Substances interdites en compétition seulement

Stimulants (S6)

Tous les stimulants y compris tous leurs isomères optiques (par ex. d- et l) s’il y a lieu, sont interdits, à l’exception des dérivés de l’imidazole en application topique. Cette catégorie est répartie en deux groupes : les stimulants spécifiés et les stimulants non spécifiés.

Rappel! Les suppléments renferment souvent des stimulants interdits! Lisez notre avis.

Narcotiques (S7)

Certains narcotiques seulement sont interdits comme le fentanyl, la morphine et l’oxycodone.

Cannabinoïdes (S8)

Le Δ9-tétrahydrocannabinol (THC) naturel ou synthétique et les analogues du THC (par ex. le haschisch, la marijuana, le HU-210) sont interdits.

Glucocorticoïdes (S9)

Tous les glucocorticoïdes sont interdits lorsqu'ils sont administrés par voie orale, intraveineuse, intramusculaire ou rectale et nécessitent une exemption médicale.

Substances interdites en certains sports

Alcool (P1)

 L’alcool (éthanol) est interdit en compétition seulement, dans certains sports (p. ex. tir à l'arc, karaté). Le seuil de violation est 0,10 g/L.

Bêta-bloquants (P2)

Sauf indication contraire, les bêta-bloquants sont interdits en compétition seulement, dans certains sports (p. ex. tir à l'arc, le tir et golf).

Méthodes interdites en tout temps, en et hors compétition

Manipulation de sang ou de composants sanguins (M1)

Le dopage sanguin, y compris l’utilisation de produits sanguins autologues, homologues ou hétérologues, ou de globules rouges de toute origine. Cette catégorie englobe l'amélioration artificielle de la consommation, du transport ou de la libération de l’oxygène.

Manipulation chimique et physique (M2)

La falsification, ou la tentative de falsification, dans le but d'altérer l’intégrité et la validité des échantillons recueillis lors de contrôles du dopage, est interdite. Cette catégorie comprend, sans s’y limiter, la substitution et/ou l’altération de l’urine. Les perfusions intraveineuses et/ou injections de plus de 50 mL par période de six heures sont interdites, sauf celles reçues légitimement dans le cadre d’admissions hospitalières, les procédures chirurgicales ou lors d’examens cliniques.

Dopage génétique (M3)

Le transfert de polymères d’acides nucléiques ou d’analogues d’acides nucléiques et l’utilisation de cellules normales ou génétiquement modifiées est interdit.


Les athlètes qui doivent prendre un médicament interdit pour des raisons médicales justifiées peuvent nécessiter une exemption médicale. Essayer notre Assistant exemption médicale.

Voir aussi...

Liste des interdictions de l'AMA

Mis à jour par l’Agence mondiale antidopage

Brochure sur les dangers du dopage de l'AMA

Mis à jour par l’Agence mondiale antidopage

Santé Canada MedEffect

Offre aux consommateurs, patients, et professionnels de la santé un accès facile pour déclarer des effets...