Le prélèvement d’échantillons de sang pour un sport propre au Canada

(Ottawa, Ontario – le 11 août 2009) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) a décidé de procéder systématiquement au prélèvement d’échantillons de sang en complément aux échantillons d’urine déjà prélevés dans ses contrôles de dopage et de donner ainsi plus de mordant à son programme antidopage déjà musclé.

Les contrôles sanguins figurent dans le Programme canadien antidopage (PCA) depuis 2004, mais ce n’est que maintenant qu’ils seront systématiquement appliqués au pays. Le prélèvement des échantillons de sang permet de détecter le dopage sanguin, l’utilisation d’hormones de croissance et d’assurer un suivi de paramètres sanguins sélectionnés.

« L’ajout des contrôles sanguins à notre programme de contrôles antidopage national  aidera à assurer aux athlètes au Canada et à l’échelle internationale, de justes conditions de participation », a déclaré Paul Melia, Président et directeur général du CCES. « Bien que tous les athlètes de niveau national soient assujettis en tout temps au programme de contrôles sanguins, le CCES commencera dans un premier temps à intensifier ces prélèvements dans le cadre de contrôles en compétition visant les sports d’endurance et de force. »

Pour en savoir davantage sur le Programme de prélèvement d’échantillons de sang du CCES, consultez la Foire aux questions.

Le CCES est un organisme indépendant, national et sans but lucratif. Notre mission, soit la promotion de l’éthique dans le sport au Canada, se réalise grâce à la recherche, la promotion, l’éducation, la détection et la dissuasion, ainsi que par divers programmes et partenariats avec d’autres organismes.
 
Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Rosemary Pitfield, Directrice des communications
(613) 355-0889
(613) 521-3340, poste 3236
rpitfield@cces.ca

(Also available in English)