Rappel aux athlètes : vérifiez le statut de vos médicaments

(Ottawa, Ontario – 11 mars 2016) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) aimerait rappeler aux athlètes canadiens l’importance de vérifier si leurs médicaments figurent sur la Liste des interdictions 2016 de l’Agence mondiale antidopage (AMA), qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2016.

Dernièrement, on a rapporté une vague d’athlètes russes dont les échantillons ont révélé la présence de meldonium (mildronate), une substance fabriquée par une entreprise pharmaceutique lettonne et vendue en Russie et dans d’anciens pays soviétiques pour traiter l’ischémie. Ni Santé Canada ni le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques n’a approuvé l’utilisation du meldonium. En 2015, le médicament faisait partie du programme de surveillance de l’AMA. En 2016, il a été ajouté à la Liste des interdictions, car il avait été prouvé que les athlètes l’utilisaient pour augmenter leur rendement.

Ces cas récents visent à rappeler aux athlètes que la responsabilité de vérifier régulièrement le statut de leurs médicaments leur incombe. Les athlètes sont responsables des substances interdites présentes dans leur échantillon.

Les athlètes peuvent vérifier le statut interdit de leurs médicaments à l’aide des ressources du CCES : 

Pour les substances interdites nécessitant une exemption médicale, les athlètes sujets à des contrôles de dopage devraient communiquer avec le CCES ou leur fédération internationale pour connaître tous les détails concernant le processus de demande

  • L’Assistant EM du CCES (www.cces.ca/fr/exemptions-medicales) peut aider les athlètes à déterminer s’ils doivent présenter une demande d’exemption pour leur médicament prescrit, où la soumettre et quels renseignements y indiquer.
  • Courriel : tue-aut@cces.ca.

Lectures complémentaires :      

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît la contribution financière du gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca