Mise à jour du Programme canadien antidopage pour les athlètes ayant un handicap

(Ottawa, ON – le 14 avril 2015) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) tient à informer la communauté sportive canadienne d’importantes mises à jour dans le Programme canadien antidopage (PCA) concernant les athlètes ayant un handicap et l’utilisation de cathéters.

Tout au long du PCA et des documents et formulaires connexes, l’expression « ayant un handicap » a été remplacée par « handicapé » pour reprendre la formulation utilisée dans le Code mondial antidopage 2015 et les Standards internationaux.  Toutefois, le CCES continuera à employer l’expression « ayant un handicap » dans ses communications et ses programmes éducatifs. Nous considérons les termes « ayant un handicap » et « handicapé » comme équivalents à toute fin utile dans un contexte antidopage. 

Un autre changement se rapporte à l’emploi du terme « système de récupération ou de drainage » pour renvoyer à toutes les formes d’usage de cathéter, y compris un usage intermittent.  Ce changement se trouve dans le Standard international pour les contrôles et les enquêtes (SICE) 2015, qui fait partie du PCA 2015. Le CCES va continuer à employer l’expression « usage intermittent de cathéter » pour désigner cette forme précise de cathétérisation.

Le CCES continuera de suivre une pratique canadienne établie relativement à l’usage intermittent de cathéter, bien que cette pratique ne soit pas décrite comme telle dans les nouveaux règlements. Cette pratique était auparavant énoncée dans le règlement 6B.9 du PCA 2009 et demeurera en vigueur comme suit :

  • Dans le cas d’usage intermittent de cathéter, les athlètes sont autorisés à utiliser leur propre cathéter pour fournir un échantillon.
  • Dans la mesure du possible, le cathéter utilisé doit être neuf et se présenter dans un emballage à fermeture à effraction évidente.
  • L’agent de contrôle de dopage (ACD) examinera tout cathéter fourni par un(e) athlète avant son utilisation.
  • L’athlète demeurera responsable de la propreté du cathéter usagé ou non scellé.

Lectures complémentaires :

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

Twitter : @ethicsinsport
Facebook : CanadianCentreforEthicsinSport
Blogue : www.cces.ca/blog
Ligne de signalement du dopage : 1 800 710-CCES

 

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca