Intransigeance des dirigeants des organisations antidopage quant au respect de la Feuille de route par la Russie et l’élimination des conflits d’intérêts dans le sport

CCES partage l'énoncé conjoint élaboré par les dirigeants de l'ONAD après le sommet à Londres

(Ottawa, Ontario – le 13 juin 2018) -- Les dirigeants de 17 grandes organisations nationales antidopage (ONAD) et les représentants de l’Institut des organisations nationales antidopage (iNADO) se sont réunis à Londres cette semaine pour discuter des principales menaces qui guettent le sport propre et des domaines où la communauté antidopage internationale doit intensifier la coopération.

La Russie et la Feuille de route vers la conformité de l’AMA

À la veille du botté d’envoi de la Coupe du monde de la FIFA présentée en Russie, un pays qui ne respecte toujours pas le Code, les dirigeants n’ont pas bronché : sa réintégration passe par l’application intégrale de la Feuille de route de l’AMA.

Gouvernance et élimination des conflits d’intérêts

Les dirigeants appellent à une responsabilisation accrue des organisations sportives et antidopage. Bonne gouvernance et conformité aux conventions et normes antidopage en vigueur sont primordiales.

Pour protéger les droits des athlètes propres, tout futur programme sportif doit appliquer ces principes.

Dans la foulée du scandale russe, certains ont réclamé auprès de l’AMA une enquête indépendante sur la gestion de l’affaire. Les dirigeants appuient l’idée sans réserve et souhaitent que leur apport soit sollicité.

Soutien aux athlètes propres

Les dirigeants jugent essentiel que des athlètes indépendants siègent au sein des instances décisionnelles de l’AMA et que la Charte antidopage des droits des athlètes soit intégrée au Code.

En plus de l’iNADO, les ONAD de ces pays étaient représentées : Allemagne, Australie, Autriche, Canada, Danemark, Estonie, États-Unis, Finlande, France, Irlande, Japon, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, et Singapour.

Note à l’intention des journalistes : 

Dirigeants d’ONAD

Les dirigeants des grandes organisations nationales antidopage se rencontrent fréquemment pour discuter de leurs activités et des principaux domaines de coopération dans la lutte mondiale pour un sport propre. Les ONAD sont des organismes indépendants signataires du Code mondial antidopage. Elles possèdent une expertise dans toutes les sphères de la lutte contre le dopage et défendent les droits des athlètes propres.

Feuille de route de l’AMA

En novembre 2015, l’AMA a publié sa Feuille de route vers la conformité, qui énonce les critères de réintégration devant être remplis par l’Agence antidopage de Russie (RUSADA) pour que le Comité de révision de la conformité (CRC) de l’AMA recommande au Conseil de fondation de l’AMA de la déclarer de nouveau conforme au Code mondial antidopage (le Code).

À ce jour, deux critères ne sont toujours pas remplis : 1) accepter publiquement les résultats publiés de l’enquête McLaren et 2) donner accès au laboratoire de Moscou et aux données nécessaires afin que justice soit faite dans des centaines de cas en suspens.

Charte antidopage des droits des athlètes

La Charte antidopage des droits des athlètes est l’une des retombées du premier Forum mondial des athlètes de l’AMA, tenu cette année. Elle comprend 16 articles visant la protection des athlètes, notamment le droit à la justice, le contrôle équitable des athlètes et la protection de leur santé. Pour en savoir plus, lisez ceci.

À propos du CCES​

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît la contribution financière du gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

--30--

Renseignements :

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca