Déclaration du CCES concernant la fuite de renseignements médicaux privés des athlètes causée par un groupe de pirates informatiques russes

(Ottawa, Ontario – 19 septembre 2016) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) est très préoccupés qu’un groupe de pirates informatiques russes ait obtenu illégalement des données médicales au moyen d’un compte ADAMS du CIO créé pour les Jeux de Rio de 2016. La publication de ces données est une atteinte à la vie privée des athlètes du monde entier.

Cet acte de malveillance nous a touchés directement aujourd’hui lorsque nous avons appris que les noms de certains athlètes canadiens ainsi que leurs renseignements médicaux avaient été divulgués. Dans leur cas, des autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) qui remontent à 2007 et à 2008 ont été divulguées.

Nous estimons qu’il importe de souligner de nouveau que l’obtention d’une AUT est un long processus. Une AUT n’est accordée qu’une fois que l’athlète est en mesure de satisfaire à toutes les exigences décrites dans le Standard international pour l’autorisation d'usage à des fins thérapeutiques de l’Agence mondiale antidopage.

Essayer de faire passer ces athlètes – qui ont légitimement obtenu des AUT – pour des tricheurs est une tentative honteuse faite pour salir la réputation d’athlètes honnêtes.

Nous sommes en train de communiquer avec les athlètes canadiens concernés et, si d’autres renseignements d’athlètes canadiens sont divulgués, nous communiquerons avec d’autres.

Nous communiquons également régulièrement avec l’Agence mondiale antidopage pour veiller à ce que les bonnes mesures soient prises pour assurer la sécurité.

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.
 

-30-

 

Renseignements :

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca