Registre des risques

Le registre des risques pour le sport canadien contient de nombreux exemples de risque et est mis à jour après chaque atelier de gestion du risque. Les risques et leurs solutions sont présentés en façon générique et anonyme, dans le but de fournir l’intuition utile pour aider les chefs de file sportifs a penser d’une manière différente au sujet des risques qui les causent à passer des nuits blanches.

Attentes des parties prenantes

The risk:

Le risque que les services dispensés aux parties prenantes ne soient pas à la hauteur.

Solutions:

  • Réduire la taille des biens livrables sur la base de la capacité actuelle de livrer la marchandise.
  • Être certain d'ajuster le budget aux biens livrables.
  • Clarifier les attentes des parties prenantes en communiquant des normes claires de prestation de services.
  • Effectuer une consultation ou animation auprès des parties prenantes au moyen de sondages ou d'entrevues afin d'augmenter la compréhension et les résultats partagés.

Faiblesse de la gouvernance et du fonctionnement du conseil d’administration

Le risque :

Le risque d’une structure de gouvernance faible au niveau du conseil d’administration.

Solutions :

  • Mettre sur pied un processus formalisé de formation et d'évaluation des membres du conseil d'administration.
  • Réviser la structure des comités relevant du conseil d'administration pour s'assurer de leur alignement au plan stratégique.
  • Identifier un processus de sélection des membres du conseil d'adminsitration qui reflète la vision, la mission et les valeurs de l'organisation.
  • Identifier les leaders possibles ayant les compétences et l'expertise visées à titre de membres du conseil d'administration.
  • Entreprendre régulièrement un examen de l’environnement ou une analyse FFMP (Forces/Faiblesses/Menaces/Possibilités) afin d’observer la situation et de planifier en vue de prévenir les risques.
  • Élaborer un manuel de gouvernance qui décrit les politiques et les procédures en place, ainsi que les descriptions de poste pertinentes comportant une autorité exécutive.
  • Élaborer un plan de relève pour le conseil d'administration, le personnel de direction et les principaux bénévoles.
  • Élaborer un plan de communications afin de montrer clairement comment le conseil d'administration prend les décisions.
  • Utiliser les principales valeurs organisationnelles pour rehausser le processus de prise de décision (approche Gestion par les valeurs).
  • Envisager l’adhésion au programme Club Excellence (www.clubexcellence.com) pour améliorer les activités du club et la formation du personnel.

Faiblesse des communications

Le risque :

Que les communications internes et externes soient inefficaces et n'appuient pas l'efficacité de l'ONS.

Solutions :

  • Tenir une retraite du personnel au complet une fois par année (au moins). 
  • Accroître la fréquence des réunions du personnel de gestion. 
  • Faire en sorte que tous les entraîneurs nationaux se rencontrent face à face deux fois par année afin d'améliorer la communication et le partage d'information. 
  • Élaborer un plan de communications. - Si nécessaire, l'adapter aux différents intervenants / partenaires et aux divers médias. 
  • Approfondir une stratégie de médias sociaux - Recourir à une expertise externe. 
  • Effectuer des appels téléphoniques régulièrement avec les dirigeants des OPS pour les tenir à jour. 
  • Rédiger les procès-verbaux de toutes les réunions (par exemple, conseil, comités) rapidement et les afficher sur le site Web.  
  • Effectuer des sondages sur la satisfaction des membres sur une base régulière à l'aide d'une technologie comme Survey Monkey. 
  • Fournir des documents d'orientation à tous les nouveaux bénévoles des comités. 
  • Utiliser le site Web Intranet pour améliorer les communications internes. 
  • Envisager la possibilité de traiter toutes les affaires des comités et du Conseil d'administration plus régulièrement sur Skype. 
  • Émettre régulièrement des communiqués à l'intention des membres − bulletin électronique ou courriels en rafale. 
  • Planifier les communications autour des prochaines manifestations devant avoir lieu.
  • Centraliser la base de données des membres en vue de rendre les messages cohérents par rapport aux clientèles visées.
  • Inclure des athlètes bien en vue dans la stratégie de communications.
  • Fournir une formation aux médias à l'intention de bénévoles / membres du personnel / athlètes concernés.
  • Pour les événements impliquant de multiples parties, élaborer une entente multipartite (avec directives) sur le protocole de communications.
  • Partager les coûts avec les OPS ou autre ONS pour les services de traduction.
  • Déterminer un porte-parole pour le conseil d'administration.

Manque de participation dans le sport

Le risque :

Risque que le sport ne soit pas inclus dans les jeux majeurs en raison d'un manque d'influence / de connaissance des critères de sélection, de capacité à développer le sport et à accroître la participation.

Solutions :

  • Former les membres sur les critères de sélection pour les jeux majeurs.
  • Effectuer des changements aux plans stratégiques qui s'alignent avec les critères de sélection de niveau provincial.
  • Rechercher des possibilités diversifiées de financement, de partenariat et de collaboration.
  • Travailler en collaboration avec les membres à bâtir des outils et des activités de développement.
  • Former des comités pour planifier et évaluer le cheminement vers la haute performance, en se basant sur l’expérience passée.
  • Viser à développer les talents de haute performance à l’extérieur des bassins traditionnels de talents.
  • Fournir aux entraîneurs des possibilités de développement et de mentorat.

Manque de planification stratégique

Le risque :

Faire défaut d’utilliser la planification stratégique à son plein avantage.

Solutions :

  • Élaborer un plan de communications tant pour le conseil d’administration que pour les membres.
  • Intégrer des éléments stratégiques prioritaires au plan de fonctionnement.
  • Utiliser le plan stratégique comme un guide au moment d’évaluer la faisabilité de nouveaux projets.
  • Entreprendre régulièrement un examen de l’environnement afin d’observer la situation et de planifier en vue de prévenir les risques. 

Manque de processus internes

Le risque :

Les procédures opérationnelles ne sont pas complètement élaborées, cohérentes ou encore ne correspondent pas aux exigences juridiques minimales.

Solutions :

  • Établir un calendrier de révision de tous les processus internes.
  • Mettre sur pied un groupe de travail avec l'aide d'un consultant externe.
  • Élaborer à l'intention du personnel un manuel de procédures opérationnelles standardisées (POS).
  • Élaborer un protocole et une politique en matière de gestion de la propriété intellectuelle.
  • Intégrer les normes d'Imagine Canada.
  • Effectuer une analyse de risque au moment de déroger des activités ou procédures normales. 
  • Utiliser les valeurs organisationnelles au moment de prendre des décisions.
  • Établir des descriptions de poste et un organigramme clairs pour accroître la confiance.
  • S'assurer que toute l'information organisationnelle est en sécurité et qu'une sauvegarde est effectuée régulièrement.
  • Tenir régulièrement des réunions avec tout le personnel  pour faire part des mises à jour et répondre aux questions.
  • Avoir accès aux mots de passe pour le cas où un accès d'urgence serait nécessaire.
  • Mettre sur pied un comité pour identifier les possibilités.
  • Identifier les écarts en examinant ce qui se fait actuellement à travers la lunette du sport pour le développement.

Manque d’inclusion

Le risque :

Risque que tous ceux qui veulent participer à une activité sportive ne se sentent pas en sécurité ou bienvenus. 

Solutions :

  • Élaborer et mettre en application des politiques d’inclusion pour les sexes (i.e., des filles dans des équipes de garçons), transgenre et LGBQ2.
  • Établir des relations avec l’ACAFS pour vérifier quelles ressources pourraient être utilisées afin de former les entraîneurs et les athlètes sur cet enjeu.
  • Examiner la possibilité d’une campagne de sensibilisation auprès des entraîneurs sur le pouvoir des mots et d’une conduite acceptable.
  • Mettre en place un code de conduite efficace et la capacité de mettre en place des mesures disciplinaires de façon professionnelle. 
  • Affirmer clairement que l’organisation ne fait pas de discrimination et est ouverte à la diversité. 
  • Explorer les possibilités de soutien financier pour les athlètes aux prises avec des difficultés financières.