Registre des risques

Le registre des risques pour le sport canadien contient de nombreux exemples de risque et est mis à jour après chaque atelier de gestion du risque. Les risques et leurs solutions sont présentés en façon générique et anonyme, dans le but de fournir l’intuition utile pour aider les chefs de file sportifs a penser d’une manière différente au sujet des risques qui les causent à passer des nuits blanches.

Faiblesse de la gouvernance et du fonctionnement du conseil d’administration

Le risque :

Le risque d’une structure de gouvernance faible au niveau du conseil d’administration.

Solutions :

  • Mettre sur pied un processus formalisé de formation et d'évaluation des membres du conseil d'administration.
  • Réviser la structure des comités relevant du conseil d'administration pour s'assurer de leur alignement au plan stratégique.
  • Identifier un processus de sélection des membres du conseil d'adminsitration qui reflète la vision, la mission et les valeurs de l'organisation.
  • Identifier les leaders possibles ayant les compétences et l'expertise visées à titre de membres du conseil d'administration.
  • Entreprendre régulièrement un examen de l’environnement ou une analyse FFMP (Forces/Faiblesses/Menaces/Possibilités) afin d’observer la situation et de planifier en vue de prévenir les risques.
  • Élaborer un manuel de gouvernance qui décrit les politiques et les procédures en place, ainsi que les descriptions de poste pertinentes comportant une autorité exécutive.
  • Élaborer un plan de relève pour le conseil d'administration, le personnel de direction et les principaux bénévoles.
  • Élaborer un plan de communications afin de montrer clairement comment le conseil d'administration prend les décisions.
  • Utiliser les principales valeurs organisationnelles pour rehausser le processus de prise de décision (approche Gestion par les valeurs).
  • Envisager l’adhésion au programme Club Excellence (www.clubexcellence.com) pour améliorer les activités du club et la formation du personnel.

Manque de planification stratégique

Le risque :

Faire défaut d’utilliser la planification stratégique à son plein avantage.

Solutions :

  • Élaborer un plan de communications tant pour le conseil d’administration que pour les membres.
  • Intégrer des éléments stratégiques prioritaires au plan de fonctionnement.
  • Utiliser le plan stratégique comme un guide au moment d’évaluer la faisabilité de nouveaux projets.
  • Entreprendre régulièrement un examen de l’environnement afin d’observer la situation et de planifier en vue de prévenir les risques. 

Manque de procédures de sécurité

Le risque :

L'ONS manque de procédures appropriées et de mécanismes de mise en application dans le but de promouvoir un environnement sécuritaire pour tous les participants. La culture organisationnelle travaille aussi contre un environnement sécuritaire.

Solutions :

  • Réviser le Code de sécurité sur une base régulière et le mettre à jour s'il y a lieu. 
  • Assigner un agent de liaison à toute les manifestations qui se déroulent pour superviser la mise en application des normes. 
  • Envisager l'utilisation de leviers d'assurance pour promouvoir la conformité aux normes nationales (par exemple, si les normes ne sont pas observées, la couverture d'assurance ne s'applique pas à la manifestation). 
  • Mettre l'accent sur les questions de sécurité dans tout le matériel de formation des entraîneurs. 
  • Utiliser des profils d'athlètes d'équipes nationales afin de promouvoir le message de sécurité. 
  • S'assurer que les contrats d'embauche des entraîneurs nationaux incluent des clauses se rapportant à la conformité au Code de sécurité. 
  • Disposer d'un code de conduite efficace et posséder la capacité de mettre en place des mécanismes disciplinaires d'une manière professionnelle. 
  • Mettre l'accent sur des messages clés concernant les risques de consommation d'alcool chez les mineurs. Lier cela à des messages concernant l'excellence sportive et la professionnalisation du métier d'entraîneur. 
  • Réunir les dirigeants de l'ONS pour une retraite avec un animateur afin de discuter des risques et de raffiner les stratégies visant à changer la culture à l'intérieur du sport. 
  • Reconnaître que la culture organisationnelle ne change pas du jour au lendemain − ce pourrait prendre jusqu'à la prochaine génération d'athlètes pour constater les changements désirés.
  • Assurer le strict respect des règlements de Santé et Sécurité du travail (SST).

Manque de processus internes

Le risque :

Les procédures opérationnelles ne sont pas complètement élaborées, cohérentes ou encore ne correspondent pas aux exigences juridiques minimales.

Solutions :

  • Établir un calendrier de révision de tous les processus internes.
  • Mettre sur pied un groupe de travail avec l'aide d'un consultant externe.
  • Élaborer à l'intention du personnel un manuel de procédures opérationnelles standardisées (POS).
  • Élaborer un protocole et une politique en matière de gestion de la propriété intellectuelle.
  • Intégrer les normes d'Imagine Canada.
  • Effectuer une analyse de risque au moment de déroger des activités ou procédures normales. 
  • Utiliser les valeurs organisationnelles au moment de prendre des décisions.
  • Établir des descriptions de poste et un organigramme clairs pour accroître la confiance.
  • S'assurer que toute l'information organisationnelle est en sécurité et qu'une sauvegarde est effectuée régulièrement.
  • Tenir régulièrement des réunions avec tout le personnel  pour faire part des mises à jour et répondre aux questions.
  • Avoir accès aux mots de passe pour le cas où un accès d'urgence serait nécessaire.
  • Mettre sur pied un comité pour identifier les possibilités.
  • Identifier les écarts en examinant ce qui se fait actuellement à travers la lunette du sport pour le développement.

Manque d’inclusion

Le risque :

Risque que tous ceux qui veulent participer à une activité sportive ne se sentent pas en sécurité ou bienvenus. 

Solutions :

  • Élaborer et mettre en application des politiques d’inclusion pour les sexes (i.e., des filles dans des équipes de garçons), transgenre et LGBQ2.
  • Établir des relations avec l’ACAFS pour vérifier quelles ressources pourraient être utilisées afin de former les entraîneurs et les athlètes sur cet enjeu.
  • Examiner la possibilité d’une campagne de sensibilisation auprès des entraîneurs sur le pouvoir des mots et d’une conduite acceptable.
  • Mettre en place un code de conduite efficace et la capacité de mettre en place des mesures disciplinaires de façon professionnelle. 
  • Affirmer clairement que l’organisation ne fait pas de discrimination et est ouverte à la diversité. 
  • Explorer les possibilités de soutien financier pour les athlètes aux prises avec des difficultés financières.

Risque de blessure pour les athlètes

Le risque :

Le risque qu'une blessure subie par un athlète puisse mettre fin à sa carrière ou avoir des effets à long terme sur sa vie.

Solutions :

  • Former les athlètes / entraîneurs au sujet des mesures de prévention afin de réduire la probabilité de blessure. 
  • Devenir un champion de la recherche et du développement en ce qui a trait aux blessures prédominantes dans votre sport.  
  • Consulter les autres sports qui font face à des types de blessures similaires.

Santé et sécurité des participants

Le risque :

Que la nature même du sport implique un potentiel d'environnement non sécuritaire : la jeunesse des participants, la dynamique de pouvoir entraîneur-athlète, les problèmes d'image corporelle, des entraîneurs provenant d'autres cultures, les attitudes des parents, les longues heures d'entraînement, l'accent fortement appuyé sur la performance sans être contrebalancé par des mesures de sécurité.

Solutions :

  • Instituer le programme Respect dans le sport auprès tous les entraîneurs et encourager les administrateurs et le personnel à suivre le programme tout autant. 
  • Fournir des programmes et des ressources de formation aux membres sur l'éthique de l'entraînement. 
  • Inclure le module d'éthique dans les programmes nationaux de certification des entraîneurs. 
  • Posséder des politiques adéquates pour faire face aux problèmes d'éthique et de discipline. Instituer des exigences minimales pour la certification des entraîneurs. 
  • Proposer aux clubs des politiques, de la formation et des ressources en matière de gestion du risque. 
  • Élaborer un protocole de gestion des problèmes afin de déterminer des directives pour les communications et les relations avec les médias, en cas d'incident ou d'une autre crise. 
  • Fournir aux clubs, aux organisateurs et aux manifestations des protocoles adéquats et des lignes directrices appropriées en matière médicale. 
  • Élaborer et implanter un code de comportement uniforme pour les entraîneurs.
  • Élaborer des ententes écrites avec les groupes de prestation dans lesquelles ces derniers acceptent de partager les risques et d'assumer des responsabilités.
  • Explorer d'autres « pratiques exemplaires » (par exemple, sport, loisir, éducation, santé, etc.).
  • Mettre sur pied un comité de sécurité qui effectue des inspections annuelles de la sécurité à toutes les installations d'entraînement.
  • S'assurer que tous les membres du personnel des installations possèdent une formation médicale adéquate.
  • Faire en sorte que les athlètes de haute performance subissent annuellement un contrôle de santé.
  • S'assurer que le personnel et les bénévoles reçoivent une orientation et une formation selon les besoins (par exemple, SHT, violence en milieu de travail).
  • Offrir de la formation en matière de prise de décision éthique.
  • Poursuivre la certification du Club Excellence pour tous les clubs.