Registre des risques

Le registre des risques pour le sport canadien contient de nombreux exemples de risque et est mis à jour après chaque atelier de gestion du risque. Les risques et leurs solutions sont présentés en façon générique et anonyme, dans le but de fournir l’intuition utile pour aider les chefs de file sportifs a penser d’une manière différente au sujet des risques qui les causent à passer des nuits blanches.

Difficultés de conformité

Le risque:

Expertise ou capacités du personnel inadéquates pour s’assurer que l’organisation se conforme à toutes les exigences.

Solutions :

  • Consulter des organisations similaires pour déterminer comment celles-ci maintiennent la conformité.
  • Rechercher des administrateurs ayant une expertise sur des sujets pertinents

Faible image de marque et faible réputation du sport au Canada

Le risque :

Risque de ne pas développer une image de marque forte qui rehausserait le profil du sport au Canada (par exemple, relations avec des groupes d'intérêt commun, alignement de la marque, message, etc.).

Solutions :

  • Aligner résolument les manifestations sportives et les communications avec des groupes d'intérêt commun.  
  • Inviter des groupes d'intérêt commun à faire partie de comités ou de conseils d'administration. 
  • Envisager la possibilité de collaborer avec d'autres partenaires du domaine du sport, des loisirs, de l'éducation ou de la santé ayant des objectifs / problèmes similaires. 
  • Entreprendre un processus d'élaboration d'une stratégie d'image de marque (avec un plan de communications) afin de mieux s'aligner avec des partenaires. 
  • Maximiser le DLTA dans la stratégie d'image de marque. 
  • Créer un logo commun pour les ONS, les OPS et les communautés hôtesses.  
  • S'assurer que l'image de marque est véhiculée adéquatement auprès des différents publics.
  • Utiliser le profil international (s'il est fort) afin de développer l'image de marque au niveau national.
  • Développer la sensibilisation en s'associant à un « visage du sport » facilement reconnaissable.
  • Élaborer un document de directives relatives à l'image de marque.
  • Maximiser les aspects uniques du sport.

Faiblesse du leadership

Le risque :

Le risque de ne pas être vu comme un leader du système sportif durant les périodes de changement.

Solutions :

  • Faire part d'une information importante montrant du leadership grâce à un plan de communications aux membres.
  • Impliquer les OPTS et membres dans des discussions durant les périodes de changement.
  • Trouver le moyen d'obtenir l'engagement de certaines provinces et térritoires en faire des agents de changement.

Le sport manque de visibilité internationale

Le risque :

Que le sport manque de haute visibilité et d'une solide réputation au sein de la communauté internationale, ce qui freine les invitations à des compétitions, les possibilités d'accueil de manifestations, le financement international et l'influence sur la prise de décision.

Solutions :

  • Entreprendre une planification délibérée de la succession aux postes internationaux. 
  • Cibler et développer des dirigeants en émergence et les appuyer dans leurs aspirations au leadership. 
  • Financer pleinement tous les délégués internationaux et instituer des exigences de reddition de comptes en échange du financement. 
  • Poursuivre l'élaboration d'une stratégie d'accueil de manifestations, en collaboration avec les intérêts du tourisme sportif. Collaborer avec l'organisme équivalent des États-Unis afin d'améliorer les possibilités d'accueil de manifestations en Amérique du Nord. 
  • Soutenir les représentants internationaux dans la création d'un réseau de communications / portail de site Web afin d'améliorer les communications et le partage d'information entre eux. 
  • Stratégie de développement des installations – se concentrer sur le soutien d'un petit nombre d'installations de la plus haute qualité au Canada, afin d'aider aux efforts en vue d'accueillir des manifestations.
  • Informer les membres sur les possibilités qui se présentent en guise d'appui à une fédération internationale.

Manque de pratiques d'embauche éprouvées

Le risque :

L'absence de procédures formelles pour la sélection des entraîneurs et autres membres du personnel d'équipe et le manque de clarté concernant le filtrage des bénévoles aboutissent à des environnements non sécuritaire pour les activités des équipes nationales.

Solutions :

  • L'ONS possède des procédures tant formelles qu'informelles pour la sélection des entraîneurs et autres membres du personnel.
  • Posséder des politiques strictes en matière de déplacement, d'hébergement et de supervision des équipes.
  • Les entraîneurs personnels sont restreints à des responsabilités très étroites.
  • Instituer des procédures de sélection plus formelles pour le choix des entraîneurs pour les équipes, impliquant le dépôt de candidature, le dossier de présentation et l'entrevue.
  • Mettre en oeuvre les dix étapes de filtrage sécuritaire avec toutes les équipes nationales, incluant les vérifications policières et l’utilisation d’une approche par phases. À voir chez Bénévoles Canada : www.benevoles.ca.
  • Formuler et appliquer des critères formels de sélection des bénévoles. Fournir des descriptions de tâches des bénévoles ainsi que les attentes à leurs égards.