Registre des risques

Le registre des risques pour le sport canadien contient de nombreux exemples de risque et est mis à jour après chaque atelier de gestion du risque. Les risques et leurs solutions sont présentés en façon générique et anonyme, dans le but de fournir l’intuition utile pour aider les chefs de file sportifs a penser d’une manière différente au sujet des risques qui les causent à passer des nuits blanches.

Gestion de la résolution de conflits

Le risque :

Qu'une plainte, un scandale, un litige, une controverse ou un autre incident entre ou parmi les membres ne soit pas pris en charge de façon efficace et dégénère en crise.

Solutions :

  • Mettre en place un solide cadre de politiques afin de prendre en charge la résolution de conflits (code de conduite, politique disciplinaire, politique d'appel, gestion des conflits indépendante et professionnelle). 
  • Posséder un plan de communications en cas de crise. 
  • Posséder un accès prêt à des conseillers externes (questions juridiques, harcèlement, gestion du risque). 
  • Clarifier les problèmes de juridiction (national, provincial, club, manifestation) pour s'assurer que les questions de juridiction et d'autorité sont claires. 
  • Établir de bonnes relations avec les médias dans les deux langues officielles.
  • Avoir une stratégie en place pour faire face aux problèmes et affecter un porte-parole bien entraîné. 
  • Fournir aux entraîneurs et aux autres membres du personnel important une formation sur la résolution de conflits et comment traiter avec les médias.
  • Rendre obligatoire que les entraîneurs natioinaux soient membre d'Entraîneurs du Canada (les liant ainsi à un code d'éthique national et à un mécanisme disciplinaire).
  • Publier un manuel d'équipe complet contenant toutes les politiques et l'information pertinentes pour les athlètes et les entraîneurs.
  • Préparer un cahier d'information pour chaque manifestation majeure et chaque équipe majeure. 
  • Établir des mandats clairs et des descriptions de tâche précises pour les chefs d'équipe. 
  • Assurer des communications internes adéquates avec les athlètes. 
  • Déterminer et clarifier le rôle du capitaine d'équipe (athlète) et fournir une formation et un entraînement plus approfondis pour ce rôle. 
  • Offrir de la formation sur les médias aux athlètes, aux entraîneurs, aux administrateurs, au personnel d'équipe. 
  • Communiquer avec les fournisseurs d'assurances pour s'assurer qu'une couverture appropriée existe pour ces types de risques.
  • Se déclarer organisation Sport pur afin de promouvoir une image positive.
  • Effectuer une évaluation, avec l'équipe de direction ou les gestionnaires supérieurs, à la suite de tout incident et documenter les connaissances apprises et ajuster les politiques au besoin.

Manque de profondeur et d'équilibre de la performance du sport dans l'ensemble du pays

Le risque :

Que le sport manque d'équilibre et de profondeur dans l'ensemble du pays. Un petit nombre de clubs dominent en termes de performance et les OPS font preuve de niveaux très variables en termes de capacité à développer le sport.

Solutions :

  • Conclure des protocoles d'entente avec les OPS dans le but d'identifier des rôles et des responsabilités spécifiques en matière de développement du sport. Ceux-ci peuvent être sur mesure sur la base de la capacité de l'OPS.
  • Offrir au club des gratifications – mise de fonds initiale, subventions de développement, appariement de subventions, prix, reconnaissance. 
  • Cibler des clubs spécifiques pour un soutien accru (financier, administratif, leadership). 
  • Envisager d'organiser les services et les ressources humaines de l'ONS par région afin de maximiser le leadership, la capacité et le soutien pour les OPS et les clubs (cela pourrait être particulièrement bénéfique pour le Canada de l'Atlantique). 
  • Posséder un solide leadership technique au bureau national et s'engager à partager l'information et à soutenir les efforts des OPS dans le domaine technique. 
  • Élaborer un programme de type certification pour les gestionnaires de club, comme partie intégrante d'une programme de type Club Excellence afin de rehausser la capacité du club. 
  • Inclure un module de gestion de club dans le Programme national de certification des entraîneurs.
  • Aligner les épreuves de championnat en fonction des principes du DLTA.
  • Varier les lieux des championnats majeurs afin d'améliorer leur accessibilité et d'accroître leur visibilité.
  • Utiliser les médias sociaux pour stimuler l'enthousiasme autour du sport ou d'une manifestation sportive.
  • Réorganiser les OPS en associations régionales afin de mettre en commun les ressources et offrir un meilleur entraînement à tous les athlètes partout au pays.
  • Tenir des réunions régulières avec les d.g. des OPS.
  • Envisager de simplifier le DLTA en mettant l'accent sur l'utilisateur final.

Manque d’inclusion

Le risque :

Risque que tous ceux qui veulent participer à une activité sportive ne se sentent pas en sécurité ou bienvenus. 

Solutions :

  • Élaborer et mettre en application des politiques d’inclusion pour les sexes (i.e., des filles dans des équipes de garçons), transgenre et LGBQ2.
  • Établir des relations avec l’ACAFS pour vérifier quelles ressources pourraient être utilisées afin de former les entraîneurs et les athlètes sur cet enjeu.
  • Examiner la possibilité d’une campagne de sensibilisation auprès des entraîneurs sur le pouvoir des mots et d’une conduite acceptable.
  • Mettre en place un code de conduite efficace et la capacité de mettre en place des mesures disciplinaires de façon professionnelle. 
  • Affirmer clairement que l’organisation ne fait pas de discrimination et est ouverte à la diversité. 
  • Explorer les possibilités de soutien financier pour les athlètes aux prises avec des difficultés financières.