Les efforts axés sur le renseignment pour lutter contre le dopage au Canada obtiennent du financement substantiel

Le Gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien unissent leurs efforts pour que le sport demeure juste

 

(Ottawa, Ontario – le 5 Novembre 2013) – Aujourd’hui, en réponse à la demande d’un environnement sportif propre formulée par les athlètes canadiens, le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien (COC) et le Comité paralympique canadien (CPC) ont annoncé qu’ils feront une contribution de près d’un million de dollars au Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES).

Dans le cadre de cette annonce, le CCES, qui gère le Programme canadien antidopage (PCA), a présenté son nouveau plan et lancé Signalez le dopage (1-800-710-CCES) - une ligne anonyme de signalement de dopage. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse à laquelle assistaient des athlètes et des représentants de fédérations nationales de sport.

« La nouvelle d’aujourd’hui nous aidera à mettre davantage l’accent sur la recherche de renseignements et les enquêtes afin d’avoir une longueur d’avance sur les stratégies de dopage perfectionnées, et de développer les programmes de localisation et de passeport biologique de l’athlète », a commenté Paul Melia, président-directeur général du CCES. « Grâce à la recherche accrue de renseignements, nous administrerons les contrôles aux athlètes appropriés, au bon endroit et au bon moment. C’est une immense victoire pour le sport équitable et propre. »

« Notre gouvernement tient à éliminer le dopage dans le sport et à faire en sorte que nos athlètes puissent prendre part à la compétition de façon sécuritaire et équitable », a précisé l’honorable Bal Gosal, ministre d’État (Sports). « Ce financement accru de notre gouvernement et de nos partenaires améliorera le programme antidopage du Canada en multipliant les ressources qu’il consacre aux contrôles et aux enquêtes. »

« L’équité, le jeu propre et l’intégrité doivent devenir des préalables en compétition internationale », a déclaré Marcel Aubut, président, Comité olympique canadien. « Concourir contre les meilleurs au monde de façon juste est l’essence même du sport. Aujourd’hui, nous avons fait un pas dans la bonne direction. »

Les fonds additionnels signifient que le CCES pourra mettre en place une approche beaucoup plus exhaustive de la lutte contre le dopage au Canada et s’assurer de contrôler les athlètes olympiques et paralympiques durant les quatre mois précédant les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Sotchi.

« L’engagement du Canada à l’égard de Jeux propres est exemplaire, et le lancement de cette ligne de signalement donnera un nouvel élan aux efforts de lutte contre le dopage », a déclaré Gaétan Tardif, président du Comité paralympique canadien. « Nous applaudissons cette initiative et le travail essentiel du Programme canadien antidopage. »

La ligne Signalez le dopage, un mécanisme utilisé par d’autres organisations nationales antidopage, est une réponse directe à la recherche sur l’opinion publique commandée par le CCES et qui a confirmé que les Canadiens et les athlètes voulaient un sport propre, sans égard à la discipline.

« Il est essentiel de fournir un outil anonyme aux athlètes pour leur permettre de communiquer et de partager de l’information et leurs inquiétudes de façon confidentielle », a affirmé Jasmine Northcott, directrice générale, AthlètesCAN. « L’annonce de la mise en place de Signalez le dopage est une bonne nouvelle et un jalon dans la lutte antidopage en mettant à la portée des athlètes un mécanisme visant à offrir des chances égales à tous sur le terrain de jeu. »

« L’un des moyens les plus efficaces de recueillir des renseignements sur le dopage est d’obtenir de l’information directement des athlètes. Nous savons que les athlètes ont besoin de se sentir en confiance et à l’aise lorsqu’ils partagent des renseignements délicats. C’est pour cela qu’il est tellement important de fournir une ligne de signalement anonyme afin d’accroître et d’améliorer le dialogue avec les athlètes », a jouté M. Melia.

—30—

À propos du Centre canadien pour l’éthique dans le sport
Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport est un organisme indépendant, national et sans but lucratif. Nous sommes conscients de l’apport bénéfique d’un sport sain auprès des individus, des collectivités et de notre pays. Nous sommes engagés à œuvrer en concertation avec toutes les parties prenantes afin d’activer un système sportif fondé sur les valeurs et les principes qui sont chers aux Canadiens et aux Canadiennes; de protéger l’intégrité du sport contre les effets négatifs du dopage et d’autres menaces contraires à l’éthique; et de défendre un sport juste, sécuritaire et accessible pour tous. Le CCES gère le Programme canadien antidopage mettant l'accent sur le Programme de localisation, le programme de Passeport biologique de l’athlète, le programme les Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques, et les programmes d’éducation en ligne et face à face.  

À propos du Comité olympique canadien
Le Comité olympique canadien voit au succès de l’Équipe olympique canadienne et à l’avancement des valeurs olympiques au Canada. Organisme indépendant financé principalement par des fonds privés, le Comité olympique canadien fournit aux athlètes d’élite canadiens les ressources dont ils ont besoin pour être tous les jours au sommet de leur forme afin de tout donner. Fer de lance du Mouvement olympique au Canada, le Comité olympique canadien travaille avec les fédérations nationales de sport pour préparer l’équipe en vue des Jeux olympiques, des Jeux olympiques de la jeunesse et des Jeux panaméricains. En racontant l’histoire de nos athlètes, nous inspirons tous les Canadiens et Canadiennes par la force du sport, et ce, 24 heures par jour, 7 jours par semaine, 365 jours par année.

À propos du Comité paralympique canadien
Le Comité paralympique canadien est une organisation privée sans but lucratif avec 25 organisations sportives membres consacrées à consolider le mouvement paralympique. La vision du Comité paralympique canadien est d’être le meilleur pays paralympique au monde. Sa mission est de diriger le développement d’un système sportif paralympique durable au Canada pour permettre aux athlètes de monter sur le podium aux Jeux paralympiques. En soutenant les athlètes canadiens ayant un handicap de haute performance et en faisant la promotion de leurs succès, le Comité paralympique canadienne inspire tous les Canadiens ayant un handicap pour qu’ils s’impliquent dans le sport grâce aux programmes offerts par ses organisations membres. Pour obtenir plus d’information, visitez www.paralympique.ca

B-roll:
Les médias peuvent accéder à du B-roll sur le protocole de prélèvement d’urine et de sang :
http://cnw.pathfireondemand.com/viewpackage.action?packageid=741

Contacts pour les médias :

Elissa Freeman
Courriel : elissafreeman@gmail.com
Tél. : 416-565-5605 

Jennifer Tiller (médias d’Ottawa)
Courriel : Jennifer.tiller@sympatico.ca
Tél. :613-290-2473                                          

Holly Roy (médias de la Colombie-Britannique)
Tél. : 780-991-2323
Courriel : hollyr@pumpkinpr.com