L’ébauche mise à jour du Programme canadien antidopage peut désormais être commentée

(Ottawa, Ontario – 28 février 2017) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) aimerait informer la communauté sportive canadienne que l’ébauche de la version 2 du Programme canadien antidopage 2015 (PCA) peut maintenant être révisée. Le CCES demande aux organismes nationaux et multisports et aux dirigeants sportifs d’apporter leurs commentaires et leur rétroaction d’ici le 24 mars 2017.

« Deux ans après l’adoption du PCA, le CCES propose certaines révisions pour améliorer les activités antidopage au Canada, explique Paul Melia, président-directeur général du CCES. Nous voulons recueillir l’opinion de la communauté sportive canadienne afin de mettre à jour le PCA conjointement. »

La révision la plus importante fait référence au retrait de la contribution financière qui était nécessaire à l’adoption du PCA 2015. À la lumière des commentaires du Comité de révision du PCA, le CCES propose que le cadre de financement pour le PCA ne soit pas décrit dans le PCA en soi. Conformément à l’approche adoptée au cours de l’exercice financier 2016-2017, Sport Canada continuera de financer un PCA conforme au Code mondial antidopage pour tous les organismes nationaux de sport financés par l’État à compter de 2017-2018. Ces organismes n’auront plus à verser de contribution financière pour l’adoption du PCA. Par contre, certains organismes multisports continueront de payer ces frais.

Pour un résumé des révisions apportées au PCA 2015, veuillez consulter la Note explicatives.

Le CCES analysera les commentaires et produira une version modifiée du PCA 2015 afin qu’elle soit mise en œuvre. Cette version modifiée du PCA entrera en vigueur trois mois après la période de consultation, soit le 1er juillet 2017.

Si vous avez des commentaires à formuler sur l’ébauche ou des questions à poser, veuillez les envoyer à pca2015@cces.ca.

Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du PCA. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît être financé, en partie, par le gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de manière collaborative pour aider le système sportif à évoluer sur la base de valeurs et de principes, à protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques et à défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

 

-30-

 

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Justin MacNeill
Agent des communications
+1 613-521-3340 poste 3314
jmacneill@cces.ca