Entrée en vigueur de la liste 2017 des interdictions de l’AMA le 1er janvier 2017

(Ottawa, Ontario – 3 janvier 2017) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) tient à aviser la communauté sportive du Canada que la liste 2017 des interdictions de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a entrée en vigueur le 1er janvier 2017.

Parmi les principaux changements apportés, mentionnons :

  • La lisdexamfétamine (une prodrogue inactive dérivée de l’amphétamine) a été ajoutée à la catégorie S6. Stimulants.
  • La nicomorphine a été ajoutée à la catégorie S7. Narcotiques. C’est un médicament analgésique opioïde qui se convertit en morphine une fois administré.
  • Dans la catégorie S3. Bêta-2-agonistes, les paramètres de dosage du salbutamol ont été ajustés afin qu’il soit clair qu’une dose complète de 24 heures ne devrait pas être administrée d’un seul coup.
  • L’arimistane a été ajoutée comme un nouvel exemple d’inhibiteur d’aromatase dans la catégorie S4. Modulateurs hormonaux et métaboliques et l’higénamine a été ajoutée dans la catégorie S3. Bêta-2-agonistes. Les deux substances, qui ont été détectées dans des suppléments alimentaires, sont interdites.
  • Les inhibiteurs GATA et les inhibiteurs du facteur de croissance transformant B ont été ajoutés à la catégorie S2. Hormones peptidiques, facteurs de croissance, substances apparentées et mimétiques.

La Liste des interdictions 2017 et le Résumé des principales modifications et les notes explicatives de 2017 peuvent maintenant être téléchargés en anglais et en français sur le site Web de l’AMA.

Les athlètes peuvent vérifier le statut interdit de leurs médicaments à l’aide des ressources du CCES : 

Pour les substances interdites nécessitant une exemption médicale, les athlètes sujets à des contrôles de dopage devraient communiquer avec le CCES ou leur fédération internationale pour connaître tous les détails concernant le processus de demande.

  • L’Assistant EM du CCES (www.cces.ca/fr/exemptions-medicales) peut aider les athlètes à déterminer s’ils doivent présenter une demande d’exemption pour leur médicament prescrit, où la soumettre et quels renseignements y indiquer.
  • Courriel : tue-aut@cces.ca.

Les athlètes qui prennent des suppléments doivent être très vigilants, car ces produits pourraient contenir des substances interdites. Pour de plus amples renseignements sur les suppléments, veuillez consulter la page www.cces.ca/fr/supplements.

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît la contribution financière du gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

 

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Justin MacNeill
Agent des communications
+1 613-521-3340 poste 3314
jmacneill@cces.ca