Entrée en vigueur de la liste 2015 des interdictions de l’AMA le 1er janvier 2015

(Ottawa, Ontario – 9 décembre 2014) – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) tient à aviser la communauté sportive du Canada que la liste 2015 des interdictions de l’Agence mondiale antidopage (AMA) entrera en vigueur le 1er janvier 2015.

Parmi les principaux changements apportés, mentionnons :

  • Sous Stimulants (S6), la famille entière de dérivés de la phénéthylamine est désormais interdite afin de combattre le nombre croissant de stimulants de confection illicites dérivés de la phénéthylamine.
  • La catégorie Glucocorticostéroïdes est désormais appelée Glucocorticoïdes (S9) pour tenir compte de la nomenclature actuelle.
  • Le terme « autres » a été enlevé du titre Diurétiques et autres agents masquants (S5), ainsi que dans les paragraphes subséquents, pour indiquer que les diurétiques ne sont pas que des agents masquants; ils peuvent être également consommés de façon abusive pour d’autres fins telles qu’une perte rapide de poids. 
  • Sous Programme de surveillance, la pseudoéphédrine ne fera plus l’objet d’une surveillance lorsque sa concentration est inférieure à 150 microgrammes par millilitre.

Pour un résumé complet des modifications apportées à la liste des interdictions de 2015, de même que d’autres précisions, veuillez visiter le site https://www.wada-ama.org/fr/ressources/science-medecine/liste-des-interdictions.

Le CCES aimerait également rappeler à la communauté sportive que les activateurs de facteurs induits par l’hypoxie (HIF), le xénon et l’argon, dans la catégorie S2, restent interdits.

Les athlètes peuvent vérifier le statut interdit de leurs médicaments à l’aide des ressources du CCES qui seront mises à jour le 1er janvier 2015 afin de tenir compte de la nouvelle Liste des interdictions. 

Pour les substances interdites nécessitant une exemption médicale, les athlètes sujets à des contrôles de dopage devraient communiquer avec le CCES ou leur fédération internationale pour connaître tous les détails concernant le processus de demande.

  • L’Assistant EM du CCES (www.cces.ca/assistantem) peut aider les athlètes à déterminer s’ils doivent présenter une demande d’exemption pour leur médicament prescrit, où la soumettre et quels renseignements y indiquer.
  • Courriel : tue-aut@cces.ca.

Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. En vertu des règles du PCA, le CCES est tenu de rendre publique toute violation aux règles antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Nous avons pris l’engagement de travailler en collaboration à activer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; à protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; et à défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

Twitter : @EthicsInSPORT
Facebook : www.facebook.com/CanadianCentreforEthicsinSport
Blogue : www.cces.ca/blog
Ligne de signalement du dopage : 1-800-710-CCES

-30-

 

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 poste 3233
mcumming@cces.ca