Diffusion d’une nouvelle Liste relative à l’association interdite sur le site Web de l’AMA

(Ottawa, ON – Le 28 septembre 2015) – L’Agence mondiale antidopage (AMA) vient de publier une liste du personnel d’encadrement des athlètes faisant l’objet d’une suspension ou disqualifié pour œuvrer auprès d’athlètes ou d’autres personnes. La Liste relative à l’association interdite (à ne pas confondre avec la Liste des interdictions) renferme présentement le nom de 114 personnes de partout au monde, dont celui de quatre Canadiens.  

Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) tient à signaler à la communauté sportive que les personnes dont le nom figure sur cette liste ont un « statut disqualifiant ». Nous tenons à rappeler aux athlètes qu’une association à titre professionnel ou dans un cadre sportif avec toute personne dont le nom apparaît sur la Liste relative à l’association interdite ou sur le Registre canadien des sanctions antidopage pourra avoir de graves conséquences qui pourraient aller jusqu’à une éventuelle suspension du sport pendant quatre ans.

« En empêchant les athlètes de travailler avec des athlètes, entraîneurs,  médecins et d’autres membres du personnel d’encadrement des athlètes bannis du sport, nous fermons la porte dans le milieu du sport à une forte influence négative favorable au dopage, a déclaré Paul Melia, président-directeur général du CCES. Nous reprenons l’avertissement de l’AMA et enjoignons les athlètes à se protéger et à protéger leur sport en tenant le personnel d’encadrement banni loin de leur entourage. »  

Une nouvelle violation aux règles antidopage appelée Association interdite,  a été incorporée à  l’article 2.10 du Code mondial antidopage 2015. Selon l’une des ramifications de cette règle, il  est interdit aux athlètes et aux autres personnes de travailler ou de s’associer avec des individus qui font présentement l’objet d’une sanction pour une violation aux règles antidopage, si l’individu en question joue le rôle d’un membre du personnel d’encadrement d’un athlète.

La Liste relative à l’association interdite  sera mise périodiquement à jour sur le site Web de l’AMA. Le CCES inclura le lien de la liste sur son site Web et ne manquera pas d’informer la communauté sportive si le nom d’autres Canadiens y est ajouté. Le Registre canadien des sanctions antidopage fournit également le nom des athlètes et des membres du personnel d’encadrement des athlètes qui purgent présentement une sanction.

Pour plus de renseignements :

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Le CCES reconnaît la contribution financière du gouvernement du Canada. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

Megan Cumming
Gestionnaire des communications corporatives
+1 613-521-3340 x3233
mcumming@cces.ca

(Also available in English)