Réflexions sur 2015 : L’Année du sport au Canada

13 janvier 2016

Le CCES voudrait présenter à la communauté du sport ses meilleurs vœux pour la nouvelle année. Le début de l’année 2016 est un bon moment pour passer en revue 2015 et réfléchir aux enseignements qui peuvent en être tirés. Voici un message de blogue d’invité de notre ami Bob Elliott du Groupe le Sport est important que j’ai voulu vous transmettre. Il résume très bien certains des hauts et des bas qu’a connus le sport au cours de l’année écoulée et souligne l’idée que nous avons tous la responsabilité de faire en sorte que le sport canadien réalise pleinement son potentiel.

Réflexions sur 2015 : L’Année du sport au Canada

L’Année du sport nous a apporté de merveilleux moments en hockey et en soccer et lors des Jeux panaméricains et parapanaméricains, des Jeux du Canada et des quelque soixante championnats internationaux qui ont eu lieu au Canada. Si vous voulez voir quelques histoires inspirantes, vous n’avez qu’à réfléchir aux quinze plus grands moments du sport au Canada en 2015, sélectionnés par ParticipACTION et Sport pur. Ce fut donc une très bonne année pour le sport ici au Canada.

Cependant, le sport en général a aussi connu cette année des moments moins glorieux : les scandales de la FIFA et de l’IAAF, un certain nombre d’allégations de harcèlement sexuel, des problèmes de dopage importants en Russie et des préoccupations suscitées par les commotions cérébrales dans divers sports ont amené beaucoup de gens à s’interroger sur la valeur du sport. En fait, Nick de Marco (un avocat de Blackstone Chambers au R.-U. et un chef de file du droit des sports) estime que dans l’ensemble « 2015 pourrait bien devenir l’année la plus honteuse de l’histoire du sport ».

Heureusement, ces exemples sont l’exception et non la règle, mais ils montrent bien que nous devons tous faire un effort conscient pour faire de notre mieux collectivement afin de faire en sorte que le sport soit aussi bon qu’il puisse l’être. Les gens parlent d’« intentionnalité » et il semble parfois qu’il s’agisse d’un mot à la mode, mais nous devons l’utiliser dans le sport pour faire en sorte que nos enfants soient exposés aux meilleures expériences du sport qui soient. Comme nos amis de la Fondation Sport pur le disent souvent, il y a de bonnes expériences du sport et il y a celles qui ne sont pas bonnes – certaines sont même potentiellement néfastes – le sport n’est jamais neutre.

Les mauvaises expériences sont inévitables, tout comme les mauvais comportements, et lorsqu’elles surviennent, nous risquons de perdre des participants – parfois pour la vie. Cependant, si nous insufflons intentionnellement des valeurs et des principes – comme on le décrit dans la Politique canadienne du sport – nous pouvons réduire au minimum le risque de mauvaises expériences et porter au maximum les avantages des bonnes expériences. De cette façon, tout en travaillant à assurer la création d’un espace positif pour le sport, nous pouvons enlever toute leur place aux comportements contraires à l’éthique et aux mauvaises expériences, et ce, à tous les niveaux du sport canadien.

L’idée que nous devrions rechercher toutes les possibilités de promouvoir les expériences du sport fondées sur les principes et conformes à l’éthique est importante pour le Groupe le Sport est Important. Nous croyons qu’il n’est pas nécessaire de le faire aux dépens de la compétition ou du désir de gagner. Ceux-ci peuvent quand même être des aspects importants de l’expérience du sport. Pour mieux établir cette approche (et faire en sorte que les mauvaises expériences soient moins visibles), nous devons tous en faire une priorité.

Une citation d’Edmund Burke illustre ce point : « Nul ne peut faire une erreur plus grave que celui qui n’a rien fait parce qu’il ne pouvait faire que peu de chose. » Aucun d’entre nous n’a à résoudre seul le problème. Mais pour réussir, nous devons faire ce que nous pouvons lorsque nous en avons l’occasion. Nous devons tous ajouter notre énergie à l’effort. Veuillez vous joindre à nous pour le faire.

Bob Elliott, CAÉ
Chef senior
bob.elliott@sportmatters.ca