Mettre les morceaux ensemble (partie 2)

26 février 2013
A Soccer coach goes over a set play diagram

Hier, j’ai soulevé la question suivante : « Si la Politique canadienne du sport 2012 est le plan directeur général que doit suivre le système sportif canadien, comment toutes les pièces du casse-tête s’agencent-elles ensemble? ».  Imaginez l’organisation sportive canadienne comme un tabouret à quatre pattes (sur lequel  on s’assoit).

La première patte du tabouret serait la participation, ici, la hausse des taux de participation dans le sport. On compte plusieurs excellents programmes qui visent à accroître la participation au sport. Songeons aux programmes qui nous incitent à bouger (notamment par le sport) comme l’emblématique ParticipACTION et aux programmes qui visent à abolir les obstacles (surtout économiques) à la participation au sport tels que les programmes Bon départ de Canadian Tire, KidsportMD, Right to Play et ainsi de suite.

La deuxième patte du tabouret serait l’excellence sportive de haut niveau et la quête de performances médaillées aux  compétitions internationales. L’organisme À nous le podium a vu le jour dans ce but : s’assurer que notre système de développement des athlètes de haut niveau optimise les chances de ces derniers d’atteindre des victoires. Le Comité olympique canadien fixe les critères de performance employés dans la sélection des membres de nos équipes olympiques et paralympiques, et s’assure que nos équipes olympiques et paralympiques, une fois sélectionnées,  sont adéquatement préparées et entourées lorsqu’elles se rendent aux Jeux.  

La troisième patte serait la préparation d’entraîneurs compétents  qui enseignent à nos athlètes à maîtriser les techniques sportives requises pour participer à des compétitions dans le sport, au niveau correspondant à leurs habiletés et intérêts. L’Association canadienne des entraîneurs (ACE) et Entraîneurs du Canada nous viennent aussitôt à l’esprit. L’ACE et son Programme national de certification des entraîneurs (PNCE) fondé sur les compétences jouissent d’une excellente réputation dans le monde entier. Entraîneurs du Canada répond aux besoins de nos entraîneurs professionnels, encore trop peu nombreux.

La quatrième patte de  ce tabouret à quatre pattes pourrait être le mouvement Au Canada, le sport c’est pour la vie (ACSV) et sa perspective du savoir-faire physique. Cette approche de l’apprentissage des techniques sportives, par stade et en fonction de l'âge, révolutionne notre approche du développement du sport et contribue grandement aux objectifs de la Politique canadienne du sport 2012 qui est de rehausser la participation et l’excellence.

Voilà qui englobe en gros ce que la Politique a dans sa mire comme cadre général pour notre système sportif et toutes les pièces qui le composent, exception faite d’une pièce très importante – les valeurs. Dans le billet de demain, il sera question de cet élément central. 

Tags: 
Éthique